Lignes directrices du Centre d’études Max Mannheimer

Citations

Étant donné la signification historique et la dimension humaine et morale des crimes commis, nous avons l’obligation permanente, en particulier à l’égard des générations futures, de présenter et de transmettre les évènements historiques de manière conforme à la réalité, de préserver le souvenir des souffrances des victimes. En outre nous devons comprendre à quel point les expériences de l’époque nazie ont été déterminantes pour l’organisation actuelle de notre état et de notre société et qu’il est de notre responsabilité d’oeuvrer pour un avenir plus humain.

(Extrait des statuts de la fondation du 14 novembre 1991)

Je viens en tant que témoin de cette époque et non pas en tant que juge ou accusateur. J’explique aux lycéens qu’ils ne sont pas responsables de ce qui s’est passé mais qu’il est de leur responsabilité de faire en sorte que cela ne se reproduise jamais. J’espère que, grâce à ma contribution, les jeunes gens resteront sensibles à tous les développements qui pourraient mettre en danger la démocratie et les droits de l’homme.

(Max Mannheimer, 1920 -2016)

Introduction

Le Centre d’études Max Mannheimer est une institution extrascolaire destinée à la formation historique et politique, située directement à proximité de l’ancien camp de concentration de Dachau. Il doit son nom au survivant de l’holocauste Max Mannheimer. Il s’engage à honorer son testament de garder le souvenir des souffrances des victimes de la terreur nazie et veut propager son message de tolérance et de compréhension mutuelle. La confrontation critique et les références à l’histoire du nazisme, de sa naissance à l’histoire de tous les évènements, ainsi qu’à ses effets jusqu’à nos jours sont les principales composantes des formations proposées par l’établissement.

Elles se répartissent en trois formats:

  • Programmes de un à plusieurs jours destinés aux jeunes et aux diffuseurs
  • Programmes d’étude internationaux ou transnationaux, rencontres de jeunes et projets
  • Manifestations et publications spécialisées à caractère pédagogique et scientifique Le Centre d’études

Max Mannheimer est un établissement pédagogique situé sur le lieu de mémoire et du souvenir de Dachau. Il participe à des initiatives locales et régionales et s’engage au sein de cercles spécialisés nationaux et internationaux consacrés à la pédagogie des mémoriaux et à la culture de la mémoire. (Par qui et pour qui) Les formations proposées par le Centre d’études Max Mannheimer s’adressent à des adolescents et à des jeunes adultes à partir de 14 ans venant d’écoles ou de maisons de jeunes ainsi qu’à des diffuseurs actifs au niveau du travail de mémoire et de la formation. Tous les collaborateurs pédagogiques du Centre d’études Max Mannheimer s’accordent régulièrement sur une position pédagogique commune, des objectifs en matière de contenu et une manière méthodique de procéder. Ce processus de recherche de concertation reflète les évènements politiques et de société actuels ainsi que les intérêts et les exigences des participants aux programmes et l’évolution constante des conditions d’apprentissage et d’enseignement historique et politique. En ce qui concerne l’activité de transmission, les pédagogues s’accordent sur un consensus afin de définir les formes actuelles de racisme, d’antisémitisme, d’extrémisme de droite et les autres structures et établissements qui prônent la misanthropie et d’adopter une position critique. Le Mémorial du camp de concentration de Dachau est un lieu du souvenir international accueillant de nombreuses manifestations culturelles, historiques et politiques. Les projets internationaux et les rencontres de jeunes sont intimement liés à l’idée fondatrice du Centre d’études Max Mannheimer. Ils permettent aux participants de comprendre que l’histoire et le souvenir du nazisme et de la 2ème guerre mondiale intègrent différentes expériences et interprétations historiques qui influencent l’histoire des conflits en Europe et dans le monde jusqu’à nos jours. Pour les participants aux programmes, la formation d’une faculté individuelle de jugement concernant un questionnement historique et politique constitue une importante contribution à l’apprentissage social et favorise une compréhension des valeurs démocratiques et une participation active au sein de la société.

Contenus et objectifs

La base de l’apprentissage politico-historique du Centre d’études Max Mannheimer est l’histoire des évènements et de leurs effets, qui ont eu lieu au camp de concentration de Dachau en tant qu’instrument de la terreur dans le contexte de la politique de persécution et d’extermination nationale-socialiste. Une partie importante du travail pédagogique consiste à se souvenir de ceux qui ont été détenus au camp de concentration de Dachau, de leurs souffrances, de leur combat de survie et de résistance. Les biographies individuelles permettent de mieux se rendre compte de la réalité de l’exclusion, de la persécution et de la détention. La confrontation avec les victimes en tant qu’acteurs favorise l’empathie et la compréhension. La culpabilité des auteurs et les sanctions pénales prises à leur encontre constituent une partie de l’histoire de ce lieu. Les discussions controversées qui ont eu lieu au niveau de la société par rapport aux crimes nazis ainsi que les expériences de discrimination et de marginalisation sociales de groupes autrefois persécutés se reflètent dans la façon d’aborder l’histoire d’après 1945. Au cours de ce processus de formation participative, les participants développent un intérêt individuel pour l’histoire à partir de leur propre point de vue. Un regard critique et informé d’un point de vue historique permet de mieux analyser et d’évaluer les évènements politiques et sociétaux actuels. Le Centre d’étude Max Mannheimer associe étroitement les objectifs de transmission de contenu avec les méthodes de didactique appliquée dans un processus d’apprentissage basé sur la dynamique de groupe. L’objectif de toutes les offres pédagogiques est de mieux se comprendre soi-même et de mieux réfléchir sur ses propres conceptions grâce à de nouvelles perspectives ainsi que de juger de manière adéquate des perceptions et des récits différents et contradictoires. Cela doit permettre de développer son propre point de vue.

Principes méthodiques

Le Centre d’études Max Mannheimer, en tant qu’établissement de formation extrascolaire réussit à créer un environnement propice à l’apprentissage dans lequel les participants coopèrent avec les pédagogues sans être soumis à des critères de performance. Il en résulte des espaces ouverts de communication dans lesquels est transmise la capacité de développement de ses propres questionnements vis-à-vis de l’histoire grâce à des méthodes et à du matériel diversifiés. Des petits groupes de travail ouvrent les horizons d’apprentissage et de conversation, ce qui favorise la discussion et un échange constructif. La diversité au sein du groupe est une condition positive et productive. Les participants peuvent faire valoir leurs intérêts personnels dans tous les programmes. Apprendre à connaître de façon détaillée et découvrir de manière autonome le camp de concentration de Dachau est un élément central de l’élaboration des programmes. Dans cette perspective, on applique des méthodes d’apprentissage par la découverte. Des visites du lieu historique et du lieu actuel sous diverses perspectives, des témoignages de victimes et de survivants ainsi que des sources concernant les lieux historiques aident les participants à se faire leurs propres interprétations du passé et à établir des liens avec la situation actuelle. La formation de l’individu dans un espace favorisant une participation et une interaction constantes est particulièrement importante pour le travail pédagogique du Centre d’études Max Mannheimer. L’intensité des programmes de formation peut dynamiser des processus d’apprentissage à long terme. De cette façon naissent des questionnements qui vont au-delà de la dimension historique du lieu et qui s’étendent jusqu’à nos jours. Le Centre d’études Max Mannheimer est toujours ouvert à de nouvelles méthodes et à de nouveaux concepts, il travaille de manière innovante et expérimentale.

Dachau 2016

Lignes directrices du Centre d’études Max Mannheimer

Télécharger le PDF

Anstehende Veranstaltungen

  1. Dachauer Symposium zur Zeitgeschichte 2017

    13. Oktober | 12:30 - 14. Oktober | 14:00